Osez la chasteté masculine contrôlée

Osez la chasteté masculine contrôlée et changez votre vie !

Osez la chasteté masculine contrôlée

Sexualité féminine : Les plaisirs du Clitoris et du Point G

Julieta l’avait déjà évoqué dans un précédent article mais la première anatomie du clitoris a été réalisée en 1998 ! Non, vous ne rêvez pas, j’ai bien écrit en 1998, soit il y a un peu plus de 20 ans, par l’australienne Helen O’Connel. C’est à la même époque que fût commercialisé le Viagra, censé traiter les troubles de l’érection chez les hommes. Etrange dissonance, n’est-ce pas ?

Mais cela ne s’arrête pas là, la première IRM du clitoris date de 2005 et la première échographie de 2008 (soit il y a seulement un peu plus de 10 ans seulement, sans commentaire !)

C’est bien ici la marque d’un tabou sociétal incroyable qui commence enfin à se briser lentement. La méconnaissance de notre anatomie est une des premières raisons qui fait que les femmes sont asservies.

Saviez-vous que ? 

– Le clitoris n’est pas un petit bouton, c’est un organe bien plus large, constitué d’une double arche dont le sommet enserre la partie avant du vagin. L’échographie lors d’un coït a permis de visualiser les modifications anatomiques lors d’une pénétration vaginale. 

– Le clitoris est en fait comprimé contre la partie antérieure du vagin par les mouvements répétés du pénis. D’où la sensibilité particulière de cette zone (paroi antérieure du vagin) que l’on nomme point G 

– le point G féminin a été largement débattu, il n’existe pas de consensus sur le sujet chez les spécialistes.

– Le point G n’est donc pas un mythe. Le plaisir ressenti s’explique logiquement d’un point de vue anatomique.  

– La pénétration n’est pas indispensable au plaisir féminin (ne tournez pas trop vite la clé du cadenas)

– Le clitoris mesure entre 8 à 12 cm et possède plus de 8000 terminaisons nerveuses tandis qu’un sexe masculin en possède « seulement » 5000.

– Le clitoris est un organe mobile. Oui il bouge, et c’est ce qui permet, au moment de la contraction du périnée durant l’acte sexuel de pénétration, de solliciter toutes les terminaisons nerveuses

– Des études montrent qu’à partir de 35 ans, les femmes découvrent plus facilement cet orgasme dit « vaginal » 

– Les femmes ayant ressenti cet orgasme par stimulation du point G identifient la zone sensible à 2 ou 3 cm environ de l’entrée supérieure du vagin Une stimulation avec votre doigt ou le doigt de votre partenaire, durant la pénétration, peut permettre de parvenir à l’orgasme (voir la vidéo plus haut)

– Le clitoris est le seul organe dédié au plaisir

– vous pouvez choisir d’autoriser votre partenaire à vous pénétrer avec un sextoy de type Mr Hook, ou le très connu We vibe Sync pour profiter d’une stimulation complète. Votre homme doit voir cette autorisation comme une récompense. Certaines femmes réagissent mieux avec l’un ou l’autre des sextoys.

– Vous pouvez diriger votre homme dans l’approche en couplant le stimulateur point G et le sexe oral. 

– si vous n’êtes pas satisfaite de la durée de résistance de votre homme, ne l’autorisez à vous pénétrer qu’avec un gode ceinture mais ne le laissez surtout pas sortir de sa belle petite cage. Vous voir prendre un plaisir fou est jouissif pour lui aussi.

Bénédicte

Hits: 671

5 Replies to “Sexualité féminine : Les plaisirs du Clitoris et du Point G”

  • “Vous voir prendre un plaisir fou est jouissif pour lui aussi.”

    Oh que cette affirmation est véridique, à tout le moins pour moi …. rien de plus beau que de voir jouir une femme, et je trouve cela encore plus beau si je suis encagé. Et ensuite madame peut dormir sans avoir l’obligation de s’ocuper de son conjoint.

  • Incroyable pour ce qui est de l’échographie du clitoris il y a juste 10 ans, c’est dingue….
    Merci pour ces informations

  • L’ Humanité est apparu il y a plus de 5000 ans et ce n’est qu’aujourd’hui que la
    médecine s’intéresse au Clitoris et sans toute fois faire consensus……
    Il reste de beaux jours à ce blog.
    Merci Mesdames de nous informer.

  • Il est impossible d”établir la naissante de l’humanité. Cela dépend des critères qu’on choisi. La pratique de l’art, marcher sur deux pattes, utiliser le langage, avoir une pensée organisée, maîtriser le feu ou l’agriculture… etc. C’est un débat d’experts.
    Une chose est certaine, depuis le début de l’histoire humaine, la femme est ostracisée.
    Elle a été bannit du plaisir comme de toutes autres choses.
    Il faudra mettre les “bouchées doubles” pour remonter la pente.
    Mieux connaitre le clito est un bon début….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.