Osez la chasteté masculine contrôlée

Osez la chasteté masculine contrôlée et changez votre vie !

Osez la chasteté masculine contrôlée

Poussez le vice un peu plus loin…

Toutes les Keyholders avec de l’expérience le savent, un dispositif de chasteté pour hommes tient son efficacité principalement à deux choses :

  • à la sécurité du dispositif et l’intransigeance de la keyholder sur les périodes de libération
  • à la prolongation de l’excitation alors que votre homme est encagé afin de maintenir sa frustration et sa concentration sur vous. Vous l’observerez, plus l’excitation est grande, plus votre homme sera prêt à faire n’importe quoi pour vous, à se plier à vos exigences et portera toute l’attention sur vous. N’hésitez donc surtout pas à l’exciter quand il porte sa cage (il sera tiraillé entre votre savoureuse cruauté et votre puissant charme) : dévoilez-lui un sein, effleurez sa cage… et demandez-lui n’importe quoi. C’est magique.

Vous le savez, la cage est le meilleur moyen de vous offrir la possibilité de contrôler l’excitation de votre homme afin qu’il vous donne bien plus de plaisir et d’attention qu’il n’a pu vous en donner jusqu’à présent, tout en jouant avec la sienne.

Maintenant, venons-en au fait. Il y a plusieurs moyens de s’assurer de la sécurité du dispositif sans passer par le piercing. Tout d’abord, la méthode dite du « joint torique » qui consiste à placer un anneau souple (grand diamètre de 5cm) autour du pénis à la base puis de mettre la cage, tirer ensuite cet anneau (souple par définition) à travers l’espace entre le tube et l’anneau pour que la boucle qui se forme soit verrouillée avec le cadenas. Impossible dans ce cas de faire un retrait sauvage sans couper l’anneau, il s’agit donc là d’un complément de sécurité.

Puisque la cage de chasteté pour hommes devient de plus en plus populaire, en raison de ses nombreux bénéfices, des sociétés spécialisées ont répondu à la demande avec de vraies solutions. C’est la raison pour laquelle, voici la solution que nous vous préconisons aujourd’hui, le tout nouveau modèle de cage de chasteté sorti sur le marché.

A toutes les femmes de caractère et KH, nous avons déniché pour vous , ou plutôt pour votre homme devrais-je dire, la cage de chasteté par excellence. Avec ça, vous pouvez dormir et partir tranquille, vous êtes sûre en détenant les clefs, que rien ne se passera sans votre permission. Elle possède à peu près tous les avantages : sécurité , confort, discrétion.

Allez, admettons juste un seul petit bémol : la pince qui vient enserrer le penis et empêcher son retrait nécessite un tout petit peu de temps d’adaptation : environ 2 jours de port consécutifs. Après quoi, votre homme l’oubliera (expérience vécue). Mais, me direz-vous, peu importe puisque l’objectif est qu’elle soit sa deuxième peau, alors il faut bien commencer un jour !

Il s’agit du meilleur compromis existant en matière de chasteté masculine contrôlée entre une ceinture et une cage.

Elle reste disponible dans différents coloris ou transparente (idéal pour mieux contrôler). Le prix est abordable (de 80 à 150 euros en fonction des boutiques et des promotions).

Nous sommes désolées pour la publicité explicite, mais nous n’avons pas vu mieux jusqu’alors pour assurer une sécurité optimale avec un système anti-retrait intégré, voici la cage « The Vice » de Locked in Lust :

 

 

 

 

 

 

Avec ce système qui agit comme une pince serrant délicatement mais de façon sûre le sexe au travers du tube, il devient impossible, dans n’importe quelle circonstance, de se donner du plaisir et de s’en défaire. Ainsi, la KH a la totale maîtrise. Cette cage est également une des plus confortables sur le marché et abordable.  Bref, nous la recommandons à toutes les femmes pour leur homme !

 

 

 

Conseils aux femmes débutantes

 

  • Soyez dirigiste : En acceptant d’être encagé, l’homme vous confie implicitement le pouvoir dans le couple. Ne soyez pas timide, montrez votre autorité et affirmez-vous ! 
  • Soyez intransigeante sur la clé : Vous seule détenez la clé de la cage et ses éventuels doubles, pas question de transiger là dessus. L’homme encagé aime se sentir bien contrôlé par son épouse. En contrepartie, montrez-lui que vous avez vous-même bien conscience de l’importance de la clé en la portant sur vous au bout d’un collier ou dans votre sac à main. Nous conseillons aux femmes de lui laisser une clé de sécurité, dans une enveloppe, pour qu’il se sente en sécurité. Ensuite, la clé de sécurité passera de l’enveloppe vers un mini coffre à combinaison (qui tient dans un sac), et il ne pourra pas l’utiliser sans votre accord. Ainsi, l’engrenage se mettra en place progressivement, les étapes sont nombreuses (et délicieuses)… 
  •   Vous seule décidez de la durée de port de la cage : Que ce soit pour une brève période de jeu ou pour du 24/7, c’est toujours la femme, et uniquement elle, qui décide de la durée. À vous donc de déterminer en fonction des capacités de votre homme la durée et les circonstances durant lesquelles il la portera. Dans ce domaine comme dans les autres, n’oubliez jamais qu’il vous aime dirigiste et plus il se sent contrôlé par vous, plus il vous témoignera son amour en retour
  • Vous seule décidez de quand libérer l’oiseau: Puisque vous détenez la clé, vous êtes libre de l’utiliser quand vous le souhaitez ! C’est vous qui contrôlez et qui décidez en fonction de vos envies à vous. Avec un homme sous cage c’est désormais lui qui est dans l’attente et c’est à vous, la femme que revient le pouvoir d’initiative.
  • Durant les rapports, imposer son tempo : Rien ne presse, c’est vous qui menez le jeu. Nous savons que les hommes sont souvent beaucoup trop pressés en bâclant les préliminaires. Laissez-le en cage aussi longtemps que vous avez envie de faire durer les choses. Demandez-lui de vous satisfaire avec toutes les caresses que vous aimez, aussi longtemps que vous en aurez envie. Le cunnilingus notamment est une pratique qu’ils apprennent vite à adorer, y compris ceux qui avant la cage ne voulaient pas en entendre parler. Les massages sont également sublimés par le port de la cage, profitez-en ! Les jeux sexuels, les positions et fantasmes que vous avez toujours souhaités réaliser sont enfin possibles sans que votre partenaire y soit réfractaire , profitez-en !
  • De votre côté, essayez de faire en sorte d’entretenir en permanence votre féminité. La cage est l’occasion de rompre la routine dans votre couple, profitez-en pour réintroduire les notions de séduction et de désir dans votre couple. Vous constaterez que, en retour, il se montrera extrêmement galant et empressé à votre égard et faisant passer votre plaisir et votre confort avant les siens.

De toutes façons, si vous utilisez la cage c’est que votre homme l’a voulu. Profitez alors des nouveaux plaisirs qui s’offrent à vous et ne vous posez pas trop de questions.

 

Hits: 3033

14 Replies to “Poussez le vice un peu plus loin…”

  • Bonsoir
    Et voila 4 québécoises qui rêvent…. çà à marché sur vos maris apparemment (car ils sont soumis par nature) mais où avez vous vu qu’un homme censé sacrifiera ses propres fantasmes et de pouvoir faire l’amour avec sa femme ? pour devenir un simple “serviteur sexuel ” et en plus sans phallus. Vous savez très bien par ailleurs que ce qui plait aux femmes mariées (en bonne partie) c’est, au contraire, une forme de soumission sexuelle, il suffit juste de considérer l’onde de choc planétaire de “5O nuances de Grey ” sur ces femmes mariées…
    Luc

    • Bonsoir Luc,

      Je comprends votre scepticisme et vos craintes. Pour autant, vous avez oublié deux aspects importants dans votre remarque ou très mal interprété (probablement mal lu) l’introduction de notre site et les quelques articles associés. Le premier : pratiquer la chasteté masculine contrôlée n’est en rien incompatible avec le fait de pouvoir faire l’amour avec sa femme. C’est même exactement l’inverse en fait. Il s’agit de faire mieux l’amour avec sa femme et de lui donner les commandes. Enfin, votre dernière remarque est un raisonnement tronqué. En effet “50 nuances de Grey” a été un succès. Mais ce succès ne démontre pas le peu de succès que rencontre la pratique que nous évoquons ici. Il vous suffit de vous renseigner sur le sujet de façon un peu plus sérieuse et vous comprendrez que cette pratique n’est en rien marginale. Bien au contraire, et elle est de plus en plus répandue. On peut d’ailleurs faire le parallèle avec nos sociétés paternalistes qui petit à petit changent… et en particulier sous l’impulsion là-aussi des hommes qui souhaitent l’égalité femmes/hommes. Mais au delà de ça, je suis assez persuadée, comme bon nombre de nos lecteurs, qu’un film où la femme dominerait type “50 nuances de Grey” à l’envers, remporterait (et je ne peux bien sûr parler qu’au conditionnel) un franc succès lui aussi. Par ailleurs, cela a marché sur nos maris certes, mais pas uniquement rassurez-vous, de nombreux hommes demandent à être encagés pour leur bien, le bien de leur couple, pour leurs femmes. Nombreux sont les témoignages que nous recevons en ce sens. Sur ce site, nous laissons juste la parole davantage aux femmes qui veulent se lancer. Bien à vous

      • Bonsoir et merci de votre épouse étayée
        J’ai en effet désormais beaucoup plus lu (car j’apprécie le débat et surtout la possibilité de vous apportez une contradiction étayée sur ces lectures, je l’espère). Je confirme que vous n’avez pas la même définition de “faire l’amour”. Pour moi (et probablement la majorité des personnes civilisées de ce monde) faire l’amour au XXIème siècle (je parle pas de grand-papa et sa “bobonne” hein:!) se fait à égalité des 2 partenaires: chacun prend du plaisir et jouit au cours de l’ébat, provoque le plaisir de l’autre et réciproquement. Chacun doit être sujet de l’acte sexuel, la femme autant que l’homme, mais sans que l’un ou l’une d’entre eux prenne le contrôle, dans le respect réciproque. C’est cela l’égalité femme/homme que vous rechercher et à juste titre, mais s’il y a égalité, elle doit être partout même dans le “faire l’amour”, Madame…
        Ensuite, viennent les JEUX de soumission/domination à l’image de “50 nuances” avec des taquinerie/coquineries avec accessoires diverses…dont les jeux de chasteté avec des cages pour les hommes ou des ceintures pour les femmes, mais çà restera toujours des jeux pour mettre du piquant au “faire l’amour”. Et entre des personnes qui s’aiment vraiment, ce qui exclue la majorité des pratiquants SM.
        Si ces jeux sont pensés, prémédités (ici par les femmes dans votre site) pour essayer de “modifier”, “conditionner” le partenaire de couple aimant, ce n’est plus un jeu et ce partenaire (ici le mari dans votre blog) est en droit de dire “stop” (sauf pour certains, comme vous dites, qui le demandent/recherchent, mais pas un de plus!) et de rétorquer : ” je croyais que tu m’aimais, me respectais, pour ce que je suis, pas pour ce que tu voudrais que je sois. Que dirais-tu de mon amour pour toi si demain je te demandais sérieusement (donc pas dans le cadre d’un jeu complice temporaire) de t’habiller en “bimbo hyper sexy” tous les jours, alors que ce n’a jamais été ta manière de te vêtir ?”
        Vous voyez qu’il faut de tout pour faire un monde et celui-ci est complexe : des femmes et hommes adeptes de “50 nuances de Grey” version femme soumise, et pourquoi pas, oui, version homme soumis; des hommes qui réclament une cage de chasteté “hors du jeu” (comme vos maris), d’autres dans le cadre du jeu (donc ponctuellement), d’autres (l’écrasante majorité vu vos pourcentages…par exemple 96% des Canadiens) qui ne voudront jamais en entendre parler, des femmes qui aiment s’habiller “hyper sexy”, d’autres non, etc
        Ainsi, aller je ne dirais plus que vous êtes dans le rêve mais disons dans l’utopie la plus contradictoire, qui pourrait se résumer ainsi: “vouloir renforcer l’égalité homme/femme en prônant clairement l’inégalité dans le couple: l’homme contrôlé/façonné par sa femme alors que lui ne peut faire de même dans l’autre sens”

        • J’ai déjà répondu à la plupart de vos remarques et j’ai énormément de messages auxquels je tente avec mes associées de répondre. Je vais répondre une nouvelle fois à votre commentaire mais je ne pourrai probablement pas le faire à chaque fois. Vous mélangez beaucoup de choses et dîtes les choses avec beaucoup trop de certitudes. Votre définition de “faire l’amour” est votre définition, elle n’engage que vous. L’association n’a absolument pas vocation à présenter aux femmes une manière particulière de faire l’amour. La pratique de la chasteté masculine contrôlée n’a pas pour objectif de guider les couples dans leur façon de s’épanouir sexuellement. La pratique de la CMC n’est pas non plus exclusivement liée à la sexualité, votre esprit semble un peu étriqué sur ces aspects. Pour autant, si des couples souhaitent que l’un des deux prenne le dessus dans l’acte sexuel, c’est de leur ressort, c’est de leur intimité, et on s’éloigne en fait franchement du sujet. Vous mélangez des rapports de force sociétaux et des rapports de force lors de rapports sexuels,. Avez-vous conscience que cela n’a rien à voir ?
          Gardez aussi à l’esprit que tout cela est consenti, vous semblez l’oublier à chacune de vos remarques.

        • justement ^^les rapports de force sociétaux (y compris donc la question de l’égalité H/F ) n’ont rien à voir avec les choix sexuels des couples et les jeux qu’ils peuvent pratiquer au sein de ses choix…dont votre CMC. C’est votre association qui prône un lien (inexistant donc) entre rapports sociétaux et “échange de pouvoir sexuel” dans les couples… Il suffit de vous citez : “S’il s’agit de rétablir une forme d’inversion des pouvoirs, c’est aussi parce que nous considérons qu’il s’agit là de la manière la plus efficace de parvenir à une vraie égalité”.

        • Je pense que vous faîtes un amalgame que nous avons pris le soin de ne justement pas faire. Ce n’est pas parce que A => B et A => C que B => C. Autrement dit, ce n’est pas parce que la pratique de la CMC (qui n’est pas NOTRE CMC au passage) a un impact de façon distincte sur les rapports genrés et sur la sexualité (mais encore une fois, j’ai bien dit de manière distincte) que les impacts de l’un sont liés aux impacts de l’autre. Autrement dit, le fait que l’on parvienne, par l’intermédiaire de la CMC à épanouir sa sexualité n’a pas de lien direct avec le fait qu’avec cette même pratique, les comportements machistes/sexistes s’estompent (et réciproquement). Comme en médecine, une même molécule peut traiter des maladies tout à fait distinctes.

  • Gros bémol avec la cage présentée, c’est une cage plastique qui demande donc un retrait journalier pour la toilette, et en été, pas évident de garder ça en 24/24.

    • Mon mari l’utilise. Le plastique n’est absolument pas un problème : douche quotidienne faîte par mes soins, c’est plus sexy, mains attachées bien sûr ^^ …

  • Bonjour, je vois que ma réponse ci-dessus à l’admin en date du 3/11 a du la convaincre ….car je n’ai, à ce jour, aucune réaction de sa part ou d’une autre personne ?

  • J’ai de la difficulté à visualiser la méthode du joint torique. Auriez vous l’amabilité de bien vouloir fournir une image ou à tout le moins un diagramme.
    Je vous remercie à l’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.