Osez la chasteté masculine contrôlée

Osez la chasteté masculine contrôlée et changez votre vie !

Osez la chasteté masculine contrôlée

Les révélations de Karine sur le teasing

Nous avions évoqué le leasing et le déni d’orgasme dans un précédent article il y a presque deux ans : 

Le teasing est la technique qui rend la pratique de la chasteté masculine contrôlée si intense, excitante et efficace.

Le teasing est une technique de communication pour attirer le client potentiel par un message basé sur l’interpellation. Une communication qui a l’art de cultiver le mystère, généralement le message est délivré en plusieurs étapes. Les experts de la séduction ont depuis longtemps réadapté le teasing au domaine de la drague.

Le teasing c’est séduire, aguicher, allumer, mais aussi l’art de provoquer le désir sans toutefois tout donner. Cela va même jusqu’à créer une belle tension sexuelle sans lui permettre l’orgasme, c’est ce qu’on appelle le Tease & Denial.

Aujourd’hui, place au témoignage de Karine qui exprime très bien une séance de teasing avec son homme. Voici le superbe message qu’elle nous a transmis :

Chère Julieta

Merci pour votre fabuleux site qui m’inspire tant et qui a fait évoluer notre sexualité pour le meilleur autant pour mon homme que pour moi.

Je suis presque tous vos conseils et vos idées. J’ai hâte de lire chaque semaine vos nouveaux articles.

Il y a cependant une chose dont vous parlez assez peu et qui me semble vraiment importante dans la pratique de la CMC : le teasing.

J’ai effectivement constaté que le maintien d’un homme en chasteté tenait en grande partie au maintien de l’intensité de son dévouement et de son comportement respectueux (pour ne pas dire docile lorsque la dose de teasing est augmentée) grâce à de nombreuses taquineries.

Je dois admettre que je n’étais pas très créative au début de la pratique de la CMC. Le tout me laissait un peu perplexe. Pendant la majeure partie de mes précédentes relations amoureuses, tous les hommes avec qui je sortais, désiraient constamment avoir des relations sexuelles. C’était pareil au tout début avec mon homme et puis, après des années de vie commune, mon mari m’a dit qu’il voulait que je l’enferme dans un petit appareil afin qu’il ne puisse même pas se toucher, le priver de sexe et l’empêcher de se masturber et d’avoir un orgasme. Cela allait à l’encontre de tout ce que je pensais savoir de lui et de tous les hommes. Mais j’ai appris qu’il s’agit d’un phénomène courant chez les hommes. J’ai compris grâce à votre site que la sexualité des femmes a longtemps été ignorée, comme le corps des femmes a été approprié par les hommes alors qu’ils ont en réalité besoin de nous pour devenir meilleurs. Et très souvent, dans nos sociétés, les femmes ont tendance à céder à la volonté des hommes en la matière. Et lorsqu’ils le font trop souvent, les hommes deviennent irascibles et égoïstes. Toutes les femmes qui connaissent la chasteté masculine s’en rendent compte ! Elles s’en rendent compte même de façon plus évidente que les autres, celles qui ne connaissent pas cette pratique.

Une forme hautement recommandée de taquineries est que la femme se masturbe jusqu’à l’orgasme pendant que l’homme est enfermé et seulement autorisé à regarder. Mon homme m’a fait savoir qu’il aimait ça. Au début, je me sentais coupable et égoïste de pouvoir le faire tout en l’empêchant de le faire. Mais je me suis dit « après tout, si c’est ce qu’il aime ? » J’ai cessé de culpabiliser et je me suis libérée, épanouie.

Alors je le fais souvent. Parfois, je le laisse me caresser les cheveux ou embrasser mes seins. Une des choses que j’ai aimé est la façon dont il s’excite et comment il a des mini-orgasmes. Il obtient des orgasmes de contact juste en me regardant en avoir un ! C’est une chose merveilleuse pour qu’il soit tellement à mon écoute et associé à mon plaisir.

La nuit dernière, j’ai attaché délicatement les mains de mon homme encagé derrière lui et j’ai retiré sa cage de chasteté. Je jouais avec lui pendant que je me masturbais avec mon vibromasseur. Une fois que je suis parvenue à l’orgasme en le regardant fixement (quel plaisir de prendre son pied quand il pense être libéré de sa cage mais qu’il ne peut rien faire), je lui ai demandé toujours en le regardant droit dans les yeux s’il se souvenait de la dernière fois où il était en moi. Il m’a répondu que oui et que c’était il y a plusieurs semaines. Je lui ai demandé si c’était un excellent souvenir et il m’a répondu que oui. Je lui ai dit que j’étais heureuse que son souvenir de sa dernière fois en moi soit un excellent souvenir. Et je lui ai dit « je suis heureuse que ce fut un bon souvenir car c’était la dernière fois que tu étais autorisé à être en moi » 

Il m’implora « tu vas pas faire ça tout de même ? »

Et dans le même temps, son sexe rentra en érection. 

J’ai compris l’importance du teasing avec cette phrase.

Il se blottit contre moi et il tremblait comme un petit garçon apeuré. J’aimais cette sensation, j’étais sa reine. Je profitais en persistant dans mon teasing en lui disant « tu s eu besoin de décennies pour savoir ce que ça faisait de mettre ton pénis dans le vagin d’une femme et que ces souvenirs agréables devraient te suffire à te réconforter à ton âge » Puis de continuer « il y a beaucoup d’hommes tu sais mon amour qui n’arrivent jamais à mettre leur pénis dans le vagin d’une femme et qui le vivent très bien. Cela ne devrait pas être la fin du monde pour toi » 

Alors que nous étions allongés là, lui les mains liées et moi tirant doucement sur son pénis, je lui ai dit « je souhaite t’aider à ce que tu apprennes à te contrôler mon chéri, je vais réguler ton activité à ma guise » disais-je en lui montrant la cage juste devant ses yeux. Je sentais son pénis grossir dans ma main. Il me répondit « mais j’aurais toujours des orgasmes de temps en temps ? » Je lui dis alors « non je ne pense pas, j’aime pas ton état une fois que tu as joui, tu es de mauvaise humeur et désintéressé. Tu es bien meilleur lorsque je maintiens ton niveau de tension sexuelle » 

Il me suppliait, je lui répondais en lui rappelant combien de fois il m’avait dit que j’avais très souvent raison, du bon sens, et que j’étais beaucoup plus responsable que lui, et qu’il fallait donc qu’il me fasse confiance » Il m’avait dit à de nombreuses reprises que le sexe avait causé des problèmes dans sa vie, et l’avait parfois amené à prendre de mauvaises décisions. Je lui faisais donc remarquer et le mettait devant sa contradiction. 

« Maintenant, tu vas être coopératif « , lui disais-je finalement , « il est temps de retourner en cage mon petit » Son érection a mis du temps à retomber, même avec un gant de toilette froid dessus. Nous nous sommes blottis pendant un long moment et il était silencieux. Il a retrouvé sa cage.

« Pour ce qui me concerne, j’ai besoin d’un sexe en érection quand je le souhaite » et je lui tendis un gode avec lequel il devait me pénétrer. Je réussis à obtenir un deuxième orgasme différent mais tout aussi intense.

Au bout du bout, Je n’ai pas été aussi cruelle que je le laissais entendre au départ.

Quelques jours plus tard, et les semaines suivantes il a obtenu des orgasmes pour le récompenser de ses efforts.

Il dit avoir ressenti les sensations les plus fortes de toute sa vie, autant sur le plan purement sentimental que sur le plan purement sexuel.

Karine

Hits: 2004

7 Replies to “Les révélations de Karine sur le teasing”

  • Oui, je confirme l’importance primordiale du teasing et de la frustration. Rien que ces mots et ces phrases exigeantes et parfois menacantes nous apportent un sentiment extrêmement puissant qui redouble notre attachement, je le confirme… Un petit florilège de ces phrases constituerait un excellent article, Julieta… Je me tiens à votre disposition pour l’alimenter avec mon témoignage si cela vous dit… D’autres seront probablement intéressés aussi, non ?

  • Merci à Julieta d’avoir publié mon récit qui retrace une partie du plaisir que je donne à mon homme avec cette frustration positive. Je me régale autant que lui et c’est grâce à ça que mon homme n’a pas envie d’arrêter la cage, ça ne lui vient même pas à l’esprit !
    Magnifique retournement de situation

  • Une femme qui utilise les petits mots qui percutent, qui montrent sa supériorité, son emprise face à son homme encagé, c’est une femme qui a tout compris, elle peut faire ce qu’elle veut de son homme .
    Une KH comblée

  • Bonsoir,
    Merci à karine et à Julieta pour ce magnifique témoignage.
    Voici un parfait exemple du pouvoir du teasing sur nos pauvres cerveaux.
    Karine, si je puis me permettre, combien de semaines tenez vous votre mari ainsi avant son orgasme? Vous avez du le faire monter bien haut pour en arriver là.
    Merci encore pour ce partage d’expérience

    PS: La proposition d’Antoine est tentante 🤭

  • Merci d’avoir partagé votre témoignage, c’est génial comment vous avez graduellement augmenté le crescendo de vos paroles. Des petits mots doux au début qui deviennent délicieusement machiavélique au fur et à mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.