Osez la chasteté masculine contrôlée

Osez la chasteté masculine contrôlée et changez votre vie !

Osez la chasteté masculine contrôlée

La meilleure preuve d’amour

À l’occasion de la Saint-Valentin, nous voilà donc à un mois du 14 janvier, journée internationale de la chasteté masculine. Pour ceux qui ont participé au challenge, il semble que la journée de l’amour soit aussi celle de votre libération après un mois de chasteté contrôlée. Les plus strictes KH souhaiteront peut-être prolonger l’excitation…

Nous, nous souhaitions publier à cette occasion un témoignage d’un homme nous ayant récemment écrit et qui symbolise bien l’amour et ce que peut apporter la cage de chasteté dans un couple. Place donc encore une fois à nos lecteurs et abonnés. N’oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir tous les articles de notre site et rentrer ainsi dans la grande famille de nos abonnés.

“Bonjour à toutes, tout d’abord, je tiens à vous remercier pour la qualité du contenu de votre site. J’y ai lu un bon nombre d’articles intéressants qui savent se détacher du banal sujet de forum que l’on peut trouver sur internet. Je vous adore. J’aimerais apporter un petit caillou à cet édifice avec ce témoignage qui pourra être publié sans problème si vous le trouvez pertinent. Cela fait maintenant 10 ans que je suis avec ma femme (pour 5 ans de mariage) et très rapidement au début de notre relation, j’ai été tenté par la cage de chasteté. Ma femme un peu moins, cependant elle acceptait de jouer le jeu de temps à autres et de me garder encagé durant quelques jours. J’ai eu l’occasion d’acheter différentes cages en passant de la CB-6000 en plastique à la cage métallique made in China. Toutes avaient des points forts comme des points faibles (beaucoup). La durée d’enfermement ne pouvait donc durer pour cause d’hygiène ou bien d’inconfort (pinçards). Lors de sa première grossesse il y a 3 ans, nous avons eu un vide sexuel de près d’un an et demi (entre les vomissements du début et une cicatrisation de césarienne difficile, le temps passe vite). Durant cette période j’étais souvent demandeur de mise en cage ou bien de servitude à ses pieds (fétichisme à mon actif). Je souhaitais mettre à profit ce temps d’abstinence pour une autre sorte de sexualité avec ma compagne. Malheureusement le phénomène n’a pas pris et mes requêtes furent refusées. Nous avons tout doucement repris un rythme normal le temps de se ré-apprivoiser (la première année avec un enfant, on a clairement autre chose à penser). Mes différentes cages sont restées dans leur boite près de 2 ans. J’ai fini par me faire une raison sur leurs lacunes et je me suis séparé de la plupart d’entre elles. Après quelques nouvelles recherches, j’ai pu constater que le marché des cages de chasteté s’était bien épanoui ces dernières années. J’ai finalement trouvé un modèle qui me convenait parfaitement: métal espacé pour l’hygiène et aucune charnière ni cadenas amovible pour éviter ces atroces pincements. Durant nos dernières vacances, je me suis aussi adonné à quelques lectures intéressantes (Practical FLR de J.M. Scott pour ne pas la citer), j’ai proposé ces mêmes lectures à ma femme. Puis vint l’envie de refaire un enfant. Nous rentrions donc dans une nouvelle période bien active sur le plan sexuel et chaque mois nous attendions un éventuel retard de règles. Après quelques essais, ma femme me dit: “Je te préviens, dès que l’on a confirmation que je suis enceinte, je te mets ta cage.” Ce jour arriva. Après la prise de sang qui confirmait à 100% qu’elle était enceinte, je dus mettre ma cage. Depuis 3 semaines désormais, ma femme subit les affres des nausées qui n’ont de matinales que le nom. Depuis, je n’ai pas quitté ma cage et je me fais un plaisir de supporter ma femme dans cette épreuve. Pour le moment les massages de pieds (et le reste) sont proscrits car elle est trop malade pour en profiter. Je n’ai aucune date de libération pour le moment et je me passe très bien d’en avoir une. Pourquoi ne pas tenir au minimum les 9 mois après tout? Cette cage, bien qu’anecdotique dans le cadre de cette grossesse joue déjà son rôle de renforcement du lien qui nous unit et aura je pense un impact positif sur notre bien-être durant cette épreuve de grossesse. Elle saura donner un effet de rassurement coté sexuel, même en période de vide. C’est, je pense, ce qu’il nous manquait la première fois.

Nous sommes désolées pour les fautes accompagnant cette vignette, nous aimions cependant beaucoup cette mise en scène.

Je vous remercie beaucoup d’avoir lu et nous ne le répéterons jamais assez, mais mettre son homme en cage de chasteté, c’est la meilleure chose que l’on puisse faire dans un couple. Excellente continuation.

Julieta

Hits: 1133

5 Replies to “La meilleure preuve d’amour”

  • Eh oui les stades dans le couple …. Lune de miel, après lune de miel, premier bébé, deuxième et peut-être …. Ensuite l’éducation des enfants, leurs adolescences souvent bien difficiles pour des parents qui veulent tant que leurs enfants réussissent … ensuite un à un ils partiront alors commencera une nouvelle vie mais loin de l’après lune de miel l’âge amenant ses petits bobos et finalement la retraite qui pour la première fois fera vivre ces deux partenaires ensemble tous les jours et la routine, cette satanée routine cause bien des dommages. De là le besoin continuel de se renouveler, de trouver des choses pour briser cette routine et pour nous, dans la mi-soixantaine la cage a fait son entrée. La KH décide et monsieur accompli MAIS comme dans votre cas, il arrive que madame ne veuille pas encager son homme et c’est ainsi. Dans mon cas, après un congé de 6 jours, j’ai reçu avec la carte de Saint-Valentin, le cadenas signant que je devais aller mettre ma cage, Madame étant seulement responsable du « clic » final ! Alors que la majorité de vous messieurs, vous serez décagés alors que pour moi c’est l’inverse.

    Bravo pour votre récit et bravo au site. Longue vie et Joyeuses Saint-Valentin à tous les amoureux du monde.

  • Très beau témoignage qui montre qu’il ne faut pas brusquer les choses et que c’est bien nous, KH qui décidons du moment opportun et qui savons moduler notre homme.
    Belle St-Valentin !

  • Les hauts et les bas d’une vie de couple. Beau récit, qui prône le dialogue, l’ouverture d’esprit, et la prise en compte des attentes de l’autre…
    Je vous souhaite encore de belles années à tous les deux.
    Frimousse

  • Libération !
    Bonjour ,
    Je fais donc partie de ceux qui ont participé à cette abstinence , depuis 4 semaines .
    En fait mes périodes sous chasteté contrôlée sont habituellement de plusieurs semaines , souvent 2 semaines , mais nous pouvons décider ( je dis bien nous ) que le contrôle peut aller jusqu’ à 7 à 8 semaines . Il est important que la décision soit prise d’un commun accord ( nous ne sommes pas dans une démarche SM , mais dans une démarche de sexualité partagée et équilibrée ) . Il y a une période ensuite courte de non port , mais nous recommençons rapidement la chasteté contrôlée .
    Pendant ces 4 semaines , bien entendu , ma femme a eu toute satisfaction possible , mais pour ce qui me concerne je ne me suis pas senti frustré ( c’est une question d’acceptation et d’habitude aussi puisque cela fait 5 ans environ que nous pratiquons la chasteté contrôlée ) . Le port de la cage augmente mon désir pour ma femme , c’est très excitant , avec une tension sexuelle presque permanente ( attention au burn out !! Oui peut être ) . J’arrive quand même à oublier le port d’une cage ( cela n’a pas été le cas les premières semaines d’utilisation , mais ensuite , cela est devenu naturel au fil des mois )
    La libération n’a pas entrainé de “monter à l’assaut ” ! mais plutôt une plénitude dans la réalisation de l’acte sexuel . Je serai à nouveau chaste à partir de la semaine prochaine , je pense .
    La chasteté contrôlée pour l’homme est pour nous un art de vivre , et non pas une démarche de domination , soumission , bien entendu l’entente doit être parfaite dans le couple .
    Il serait intéressant de lire d’autres réactions d’hommes , et de femmes également , suite à ce challenge
    Grégoire

  • Nouveau témoignage très pertinent et montrant un couple dans lequel
    l’idée de la CMC n’est pas absolument partagé.
    Celle ci trouve sa place lorsque des conditions très particulières sont réunis (maternité)
    Probablement que d’autres facteurs (dialogue, comparaisons, …) bien moins “stressant” favoriseront une alignement plus direct envers la CMC.

    D’autres part l’extrait de la bande dessinée est très sympa …….

    Merci, Mesdames

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.