Osez la chasteté masculine contrôlée

Osez la chasteté masculine contrôlée et changez votre vie !

Osez la chasteté masculine contrôlée

La colère des femmes

Les nouvelles lois draconiennes anti-avortement en provenance de l’Alabama, du Mississippi, de la Géorgie, du Kentucky et même de l’ Ohio les dernières semaines ont laissé bon nombre d’entre nous secouées et en colère. Ces attaques infâmes et inconstitutionnelles à l’encontre des droits civils de 51,8% de la population américaine ont été délibérément conçues afin que la droite religieuse puisse renverser l’arrêt Roe v Wade (Roe v. Wade, 410 U.S. 113 est un arrêt historique rendu par la Cour suprême des États-Unis en 1973 sur la question de la constitutionnalité des lois qui criminalisent ou restreignent l’accès à l’avortement)

Les républicains estiment que le moment est venu de porter cette bataille devant la Cour suprême.


En Ontario, la semaine dernière, un membre conservateur  très jeune et déjà bien formaté a brandi le même étendard avec pour objectif de soutenir une manifestation “pro-vie” sur le terrain de Queen’s Park , où il a déclaré qu’il espérait rendre l’avortement impossible. Ce faisant, ce jeune homme très religieux et ayant reçu son instruction à domicile déchaîna une tempête de fureur alimentée aux œstrogènes.


Ce que la plupart d’entre nous, aux États-Unis et au Canada, avons appris récemment, c’est que le droit à l’avortement n’est pas un droit si bien ancré dans la loi aux États-Unis et au Canada, avec 7 provinces sur 10 actuellement gouvernées par des conservateurs. Une telle menace est aussi possible chez nous, et chez nos cousins européens ?


Je suis très réconfortée par la façon dont les femmes et leurs alliés se battent cette fois-ci. Nous ne sommes pas sur le point d’être manipulées par la culpabilité comme dans le passé et nous ne croyons plus que la contraception relève de notre entière responsabilité – et beaucoup d’hommes peu éveillés jusque là sont sur le point d’apprendre leurs responsabilités. Quelques photos et dessins pour l’illustrer :

Hits: 1296

32 Replies to “La colère des femmes”

  • Bonjour ,

    Sauf votre respect , je ne pense pas que le contrôle de la sexualité d’un homme par une femme puisse donner le droit à celle-ci de porter atteinte à la vie d’un enfant .

    Je ne vois absolument aucun lien entre la Gynarchie et le prétendu “droit” à l’avortement .

    Attention à de terribles excès de pouvoir ….

    • Sauf votre respect, je pense que le contrôle de la sexualité d’un homme par une femme est évoqué dans cet article comme une arme égale suggérée (et non vraiment adoptée comme vous pensez le croire) en réponse à celle brandie et elle, en application (contrairement à la gynarchie, le patriarcat est présent depuis des centaines d’années).
      Quant à “porter atteinte à la vie d’un enfant”, on voit que vous maîtrisez très mal le sujet, ou bien sous un prisme très patriarcal justement.
      Le “Attention à de terribles excès de pouvoir” me rappelle une couverture récente d’un “journal” français : “la terreur féministe”. Ridicule.

  • Ceux (cela m’étonnerait qu’une femme ait voté en ce sens) qui votent de telles lois sont certainement des enfants légitimes et désirés. Je n’imagine pas le fardeau de ceux qui savent (ou sauront) être le fruit d’un viol, d’un inceste, ou de toute autre fécondation non désirée, ou d’une grossesse à risque. On ne parle plus ici de plaisir, mais bien de contrôle de pouvoir de fécondation.
    Personnellement, j’ai pris à ma charge une contraception définitive, qui prévient les “génocides-homicides” et je suis fier d’être parmi ceux qui ont pris leurs responsabilités. Je ne suis pas féministe acharné, mais égalitariste.

  • Pourquoi revienne t il en arrière.
    Avortée n’est pas un crimes
    En plus il me semble que c’est extrêmement difficile psychologiquement de faire ce choix pour une femme.

  • Réponse à Marion .

    Je veux faire attention à ne pas confondre les sujets .

    Pour ma part , je suis un anti-égalitariste convaincu .
    Vivant depuis cinq ans sous l’autorité de la Femme qui m’a épousé , je dois accepter tous les jours ses choix , ses ordres et ses sanctions .
    Ma sexualité ne m’appartient plus .
    Cage , contrôles et obéissance sont mon quotidien .
    Pour son bien , et certainement pour le mien .
    Et croyez-moi , c’est loin d’être pour moi chaque jour une partie de plaisir ……

    Mais accepter que , parce qu’une Femme me domine , Elle détiendrait soudainement le “droit” de laisser assassiner l’enfant qu’Elle porte dans son ventre , cela n’a aucun sens .

    Certains sont pro-avortement , d’autres contre .
    Soit .

    Mais de grâce , ne mêlons pas la CMC à la vie , ou à la mort , d’un enfant qui va naître .

    • Avez-vous seulement remarqué que le site parle autant des droits des femmes que de la pratique de la CMC ? Et cet article est une pique envoyée aux rétrogrades catholiques, musulmans et/ou masculinistes qui nient la dignité humaine des femmes et leur droit à l’autonomie personnelle et dans les pics de cette pique il y a la notion de ceinture de chasteté, qui pour une fois ici, n’est pas mentionnée comme une pratique sexuelle mais comme une arme du moyen-âge face à des idées de la même époque.
      De grâce, un fœtus de 12 semaines non viable et sans activité cérébrale n’est pas un bébé. Fâites un peu confiance en la science plutôt que de mettre au même niveau vos opinions et les faits scientifiques. En gros, cultivez-vous un peu : http://www.slate.fr/story/23787/avant-24-semaines-le-foetus-ne-ressent-pas-la-douleur
      Aussi, parce qu’un contraceptif , dont la charge est à quasi 100% prise par les femmes, n’est pas à 100% efficace, parce qu’il y a de nombreuses grossesses non désirées, parce qu’il y a des viols (dont vous, les hommes, êtes responsables) et parce que par défaut la santé de la femme enceinte doit toujours passer avant, je vous remercie, si vous tenez à la vie, de protéger celles des femmes. La photo de l’article #sexstrike ne vous parle t-elle pas ? Vous avez remarqué que ces décisions sur le corps des femmes ne sont prises que par des hommes ? ça ne vous choque pas ? Alors avant de parler de gynarchie imaginaire dans votre couple, regardez la réalité des choses en face. Si pour vous, la gynarchie que vous vivez au sein de votre couple n’est pas chaque jour une partie de plaisir, sachez que la patriarchie que vous nous imposez chaque jour dans la vraie vie est bien plus difficile à vivre.
      Ce que vous dîtes n’a sincèrement aucun sens, il est évident vous avez compris l’article sous le prisme de la religion et sûrement pas sous celui de la raison.

      • Pour l’instant, sur cette page, je vois surtout des décisions sur le corps des hommes prises par les femmes.
        Ensuite pour faire un bébé il faut un homme + une femme. Il faut être soit très bête soit de mauvaise foi pour dire qu’une femme se retrouve enceinte uniquement à cause d’un homme.

        • Il faut vraiment être encore plus bête pour retenir de tous nos commentaires qu’une femme se retrouve uniquement enceinte à cause d’un homme. La mauvaise foi, c’est vous qui en faîtes preuve.
          Reprenons un par un les misérables arguments que vous mettez sur la table.
          « Pour l’instant, sur cette page, je vois surtout des décisions sur le corps des hommes prises par les femmes » : au-delà du fait que ces « décisions » ne sont pas politiques (contrairement à celle dont on parle dans cet article et qui elle, est prise par les hommes pour des femmes), la pratique de la CMC est une pratique toujours consentie autant par l’homme que par la femme. Il existe, puisqu’il semble important de VOUS le rappeler, une différence assez évidente entre des décisions politiques qui ont un impact négatif concret dans la vie des femmes au jour le jour et une décision commune (ne s’inscrivant pas dans la loi, figurez-vous) qui a un impact (lui) positif (lui-aussi tout aussi concret) dans la vie du couple.
          « Ensuite pour faire un bébé il faut un homme + une femme…. [discours du comptoir du bar résumé]…. » : personne n’a défendu le fait qu’une femme soit enceinte par la seule responsabilité d’un homme (sauf votre imaginaire de pauvre petit homme blessé) mais il n’en demeure pas moins que les seuls à ne prendre aucune responsabilité alors qu’ils ont aussi une part à prendre, sont les hommes. Et je ne parle pas cette fois-ci des cas de viols. Je comprends que ça vous dérange, je comprends que ça touche à votre égo de mâle dominant, mais heureusement, les choses changent car des hommes plus responsables, et non de petits enfants incapables d’assumer leurs actes, eux-aussi veulent changer les choses. Visiblement, vous ne faîtes pas partie de cette deuxième catégorie et grand bien vous fasse, si vous souhaitez rester l’homme que vous êtes, nul intérêt de venir ici lire des articles qui dérangent votre mode de pensée ancestral.

        • Tom, ce sont à chaque fois des décisions communes pour ce qui est de la CMC (notre dernier article en est un parfait exemple, l’idée est même plus souvent émise par l’homme à la base). Pour le reste, je rejoins Marion sur le fait que ces décisions sont prises par des hommes (et quasiment exclusivement par des hommes) pour des femmes.
          Oui il faut être deux pour faire un enfant, personne n’a dit le contraire, mais j’espère que ce n’est pas la seule chose que vous retenez de l’article, sinon c’est bien triste. Bonne journée

        • Madame Julieta, j’ai toujours été en accord avec vos écrits mais de dire ceci: “Merci d’exprimer vos opinions avec calme et sans insultes” alors que la Mina avait écrit: “Quelle remarque de crétin écervelé” ….. je pense que ceci est un insulte MAIS très bien méritée et surtout bien placée mais …. je peux faire erreur.

    • “le droit de laisser assassiner l’enfant qu’elle porte dans son ventre”. C’est pas parce que vous sortez les grandes phrases que vous avez raison. C’est sûr que vous ne connaîtrez jamais cela en tant qu’homme. Les raisons pour avorter sont bien plus diverses et subtiles qu’un prétendu assassinat (j’ai envie de dire que parler d’assassinat dans ce contexte, c’est au mieux une méconnaissance crasse de la vie, au pire une atteinte psychologique).
      Renseignez-vous un peu plutôt que de vivre sur vos bons principes : https://amp.cnn.com/cnn/2019/05/21/health/women-reasons-abortion-trnd/

    • Je suis bien sûr totalement d’accord avec les derniers propos en réponse à ceux d’Anton.
      Je tiens aussi à rappeler que les états qui prétendent protéger la vie en promulguant des lois draconiennes sur l’IVG sont aussi les plus fervents défenseur de la peine de mort. La bonne morale religieuse a aussi son lot de contradictions…
      Mais effectivement, parler d’assassinat pour l’IVG, c’est beaucoup de méconnaissance sur le sujet et peu d’empathie pour celle qui y est sujette.

    • Je suis outrée par ces propos ! Je les trouve insupportable.
      Si facile d’avoir de tels propos culpabilisants lorsque toutes les responsabilités liées aux choix liés à une expérience sexuelle reposent sur nos épaules jusqu’à… ce que nous soyons enceintes. Alors comme par magie, nous ne devrions avoir aucun mot à dire. Et bien non, vous ne nous ferez pas taire et vous allez commencer à prendre vos responsabilités. Les choses changent, et les personnes d’un autre temps comme vous, passeront leur tour !

      • Comme vous , le message d’Anton m’a faite bondir. Il écrit assassinat d’enfant, j’ai bien lu ???????????????????? Pour la culture personnelle de Monsieur Anton :
        “Entre 1966 et 1989, on estime que plus de 10.000 femmes sont mortes des suites d’un avortement réalisé dans de mauvaises conditions. Le nombre réel était d’ailleurs sans doute bien supérieur, puisque les femmes qui cherchaient à se faire avorter et les personnes qui les aidaient risquaient des années de prison si elles se faisaient prendre. La mortalité maternelle explosa, passant du simple au double entre 1965 et 1989”

  • (je suis aussi bien sûr opposé à la peine de mort)

    Merci pour vos insultes et vos calomnies .
    Je m’y attendais et les accepte .

    Sincèrement ,

    Anton .

    • Vous êtes du genre bien gonflé ! Vous nous accusez d’être des meurtrières (en parlant d’assassinat) et ce serait vous la personne insultée et calomniée ? Une belle manière perverse de retourner la situation à votre avantage. Votre comportement est absolument exécrable.

    • Vous vous prenez la tête pour rien. Chacun a son avis sur la question mais je comprends que ce droit à l’IVG ne doit pas être considéré comme un droit de commettre un meurtre, ce n’est bien évidemment pas le cas, c’est un droit qui répond à de bien nombreuses situations où il n’existe pas d’autres choix pour la femme. Il est difficile voire impossible pour un homme de se mettre dans la peau d’une femme qui pratique l’IVG, et qui ne fait jamais ça pour le plaisir. C’est un acte douloureux aussi bien physiquement que mentalement, mais l’homme ne devrait pas avoir son mot à dire sur la décision de sa femme car il est souvent à l’origine de la situation (et dans le cas du viol d’une situation imposée), il n’a pas pris ses dispositions à la mesure de la charge mentale qui pèse sur la femme en terme de contraception, il ne porte pas le futur enfant dans son ventre, et enfin, la femme se retrouve bien souvent très seule quand ces situations arrivent. Dans tous les cas, la victime c’est bien la femme qui se trouve dans cette situation et faire porter la culpabilité sur la femme qui pratique l’IVG est une manière de plus de ne pas assumer ses responsabilités d’homme sur cette situation critique (ce n’est JAMAIS une solution de facilité pour une femme) dont il est souvent le responsable principal.
      Pour les images de comparaison avec la CMC, je trouve ça au contraire drôle et un joli message provocateur.

  • Dans la continuité des articles précédent, certains de nos décideurs agissent de manière déplorable. Fort heureusement les têtes bien faites sont en mesure de riposter !
    Chères Éditrices, Lectrices et Lecteurs d’Osez la CMC, nous formons indirectement une pensée
    permettant la riposte, chaque acte de la vie quotidienne aussi insignifiant puisse t’il paraître est une façon de s’opposer et d’opposer une vision différente.

  • Bonsoir à toutes et tous ,

    Un simple ajout et léger correctif à ce que l’on peut lire ici à propos de la CMC (même si cela n’est pas le point central du débat qui portait sur l’avortement) .

    Il est dit dans les commentaires que “la CMC est une pratique toujours consentie” .
    En ce qui me concerne , ce n’est pas le cas .
    Et ouvrir la porte , tout au début , ne présage pas du tout d’une acceptation future .

    Voilà , c’est tout .

    Cordialement ,

    A.

    • Si c’est vrai, il faut changer tout de suite de femme. Mais pourtant vous utilisez le mot “accepter” de nombreuses fois dans votre commentaire plus haut. J’ai du mal à croire que ce ne soit pas consenti. Mais vraiment, si c’est le cas, c’est grave, ce n’est pas ce que prône ce site et ce n’est pas je pense non plus ce que vivent la très grande majorité des encagés.

  • Il est dit dans les commentaires que “la CMC est une pratique toujours consentie” .
    En ce qui me concerne , ce n’est pas le cas .

    Est-ce l’exception qui confirme la règle ?

  • Bonsoir à chacune et chacun , bonsoir Emilie ,

    Veuillez me pardonner si mes propos ont pu prêter à confusion . .
    En effet , j’ai employé le mot “accepter” , mais en disant “je dois accepter” .

    Et , cette fois , pour être tout à fait clair , je dirais de mon “cas” que notre couple a découvert la cage presque par hasard , par un achat internet de curiosité .
    Voir à quoi pouvait ressembler cet “objet érotique” , mais qui , au contraire des autres , empêchait l’érection masculine au lieu de la favoriser ….. et empêchait donc aussi la jouissance …. étrange , non ?

    D’abord , le paquet postal est resté fermé pendant 3 mois .
    Puis , un beau jour de Juillet 2014 , on a “essayé” ….
    Je vous passe les détails , mais au bout d’à peine quelques heures , mon épouse a immédiatement observé un changement radical de mon comportement .
    Ce changement a été pour elle comme une sorte de miracle …. elle était ravie …..
    Moi , j’étais dépassé par les événements et je ne m’attendais pas du tout à cela ;

    Ensuite , dans les jours/semaines qui ont suivi , et pris par une sorte d’ivresse , j’ai alors accepté , ou consenti , si vous voulez , de m’engager sur la voie d’une CMC totale , donnant à mon épouse des moyens de pression sur moi qui ne me permettent plus aujourd’hui de faire marche arrière .

    Alors , si j’ai bien accepté , à l’époque , d’entrer dans la CMC , voilà en quoi cette CMC n’est plus aujourd’hui réellement “consentie” certains jours ou à certains moments .
    Parfois oui , ça va , parfois non .
    Et c’est là qu’il “me faut accepter” .

    Dire oui un jour ce n’est pas dire oui toujours ….

    Bien cordialement ,

    A.

    • donc aie-je bien compris, tu voudrais être un souminateur, c’est-à-dire quand tu désires enlever la cage Madame doit dire oui. Suite à mes très nombreuses lectures, ce refus d’obtempérer aux demandes de monsieur fait partie du teasing. Bon je peux complètement -être dans le champs gauche (googlez ceux qui ne saisissent pas) mais quand on accepte alors ce n’est plus à nous de décider. Au besoin, il faut utiliser le mot de sécurité mais crier au loup trop souvent, vient qu’on y croit plus. Quand on accepte la chasteté ce n’est pas à nos conditions et dans nos périodes mais on laisse le soin à nous Dames, nos KH ce choix. Quand on ne désire plus s’engager dans cette voie on le dit et je crois que dans la majorité des cas Madame vous redonnera la clé et vous dira d’en faire ce que vous voulez. Bon, ça peut sembler radical mais c’est la vision de ma KH et la mienne.

  • Oh la la, c’est un super sujet en fait l’avortement, pour que tout le monde s’énerve comme ça ! Je m’amuse comme un petit fou 😊…
    Je trouve que les lois puériles et liberticides (c’est la même chose en fait, hein) qui apparaissent aux USA sont un bon reflet du chaos mental dans lequel se trouve notre société toute entière et les représentants hommes de cette société en particulier. Il serait illusoire de penser que la noirceur de nos pensées intimes, de notre expérience de couple et de nos opinions prétendument libres et éclairées ne sont pas une seule et même chose, les deux bouts de la banane si on veut 😊… Notre société a un énorme problème avec l’interdiction et surtout évidemment quand elle concerne les autres et malheureusement depuis quelques milliers d’années la femme est un autre 😮. Croire qu’une femme décide d’avorter comme on change de plat au dernier moment devant le serveur est un non sens intellectuel, ou la poursuite effrénée d’une idéologie de négation de la femme. A tous ceux qui pensent que certaines femmes (sauf leur mère, bien sûr 🤣) sont des écervelées qui gobent les pilules du lendemain comme des tic tac, êtes-vous dans leur tête lors de la prise de décision ? Êtes-vous seulement à leurs côtés ? Car ce sont les deux seuls places qui pourraient vous permettre de savoir quels sont leurs réelles motivations. Allez Anton, Tom, soyons sérieux, on passe pour des glands après 😅, déjà que bon…
    Être enfermé dans une cage contre sa volonté, mais de quoi parle-t-on 🤣, allez voir la police monsieur si vous êtes victime de maltraitances, et à défaut, ne passez pas vos nerfs sur vos contemporaines.
    Quel est le problème de tous ces gens à être sûrs d’avoir plus raison que tout le monde, au point de créer des lois pour imposer leurs vues ?
    A l’échelle politique ou celle du couple, une opinion ne vaut pas pour plus que pour soi-même. Vous pensez sûrement avoir raison, mais le fait d’être d’accord avec vous-même n’est pas une garantie, comme ma prof de math me disait : c’est inutile de vouloir démontrer que deux points sont alignés 😆, ils le sont toujours…
    Peut-être penseriez-vous que moi qui suis noir et ma femme blanche notre enfant est contre nature, non ? Pourquoi pas, ce n’est qu’une opinion, elle n’a ni plus ni moins de valeur que ce que vous pensez des femmes qui avortent, ou du nom à donner aux pains au chocolat (chocolatine ? Débat typiquement stérile et français😂)… N’en avez-vous pas marre de tellement détourner le regard de vos vies que vous ne vous intéressez plus qu’à celle des autres ? Tous ces fanatiques de ce qu’il faut faire ou de ce qu’il ne faut pas faire me font penser à ces couples qui ne se parlent pas au restaurant et qui regardent ce qui se passe sur la table voisine !
    Je crois qu’il va falloir arrêter de dire à autrui ce qu’il doit faire, et c’est tout, à commencer par votre femme Anton, pardon mais si vous ne voulez pas de votre cage, allez chez Speedy et demandez qu’on vous prête un coupe boulon et puis c’est fini, et faîtes-nous pas braire, calice ! (Il était crédible mon juron québécois ? 😄)

  • Vous avez de la chance d’avoir récupéré Anton, mais ça a l’avantage de soulager l’autre forum de ses tartines absconses, pontifiantes et interminables sur tous les sujets (sans parler de sa ponctuation pittoresque). Bon courage pour gérer ce drôle d’oiseau, Mesdames 😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.